Les douceurs de Maria-Lina

21 juillet 2017

Le lever du soleil...

Un événement grandiose se produit chaque matin : le lever du soleil. Même s’il vous est pénible de vous lever tôt, même si vous somnolez à moitié, cela vaut la peine d’y assister. Vous direz que si vous êtes somnolent, vous n’en retirerez rien. Détrompez-vous : malgré vous, en dehors de votre conscience, il se fait un travail dont les effets apparaîtront plus tard, et vous en serez vous-même étonné! (Omraam Mikhaël Aïvanhov)

levée du jour sept

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]


20 juillet 2017

Comme un phare...

Pour constituer notre propre chance et pour allumer cette lumière, qui doit, comme un phare, nous guider vers un authentique bien-être et une satisfaction personnelle adéquate, il est nécessaire de voir la vie d’un point de vue plus tranquille. Certaines dimensions comme la flexibilité cognitive ou la capacité à différencier ce qui nous convient à chaque instant peuvent sans aucun doute nous aider à réorienter nos «antennes personnelles» dans la recherche d’horizons plus fertiles! (Peggys Cove, Nouvelle Écosse)

pharenb

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [49] - Permalien [#]

19 juillet 2017

Une courbe...

Le temps n'est pas une courbe lisse mais une série de cahots, de bonds et de pauses... (Nial Williams)

courbetrack

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [59] - Permalien [#]

18 juillet 2017

Ferme les yeux...

Ferme les yeux, et le monde devient celui que tu veux! (Alain Berliner)

yeuxferméMosaïCanada 150, Gatineau

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [63] - Permalien [#]

17 juillet 2017

Une main tendue...

Souvenez-vous, si vous avez besoin d'une main tendue, vous en trouverez une à la fin de chacun de vos bras. A mesure que vous grandirez, vous découvrirez que vous avez deux mains, une pour vous aider, l'autre pour aider les autres! (Audrey Hepburn)

tendrelamain

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [61] - Permalien [#]


16 juillet 2017

La flamme...

 La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine! (Christian Jacq)

chamdelles

 

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [46] - Permalien [#]

15 juillet 2017

Les ondulations...

Tout comme les ondulations rayonnent à partir de l'endroit où est jetée une pierre dans un bassin d'eau, nos pensées, sentiments, émotions et croyances inconscientes créent des « perturbations » dans l'univers et deviennent les plans de notre vie! (Gregg Braden)

ondulations

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [39] - Permalien [#]

14 juillet 2017

Porteurs de racines...

Nous sommes tous porteurs de racines et nous avons plus de racines que nous ne pouvons porter de fruits. Même quand les feuilles tombent, que les fruits se font rares et les fleurs absentes, la sève est là, présente et vivante, prometteuse de feuilles, de fruits et de fleurs qui ne demandent qu'à éclore!

racines arbre

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [50] - Permalien [#]

13 juillet 2017

Comme les ailes d'un oiseau...

Si vous êtes constamment fermé, vous ne pouvez rien recevoir. Si vous êtes constamment ouvert, vous ne pouvez rien retenir de ce que vous avez reçu. Vous devez être comme les ailes d'un oiseau : ouvrez et fermez, ouvrez et fermez... avec une souplesse parfaite! (Gurumayi Chidvilasananda)

ailesouvertes1

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [65] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Le feu...

Entre l’air et le feu il existe une sorte de complémentarité. Pour pouvoir travailler avec le feu, il faut aussi connaître l’air. Il attise le feu, mais parce qu’il est toujours en mouvement, il apporte aussi une certaine fraîcheur : lorsqu’il fait chaud on recherche l’air. Ces relations entre l’air et le feu se retrouvent dans notre vie psychique. Nous sommes des voyageurs qui parcourons l’espace et, pour accomplir notre prédestination, nous avons besoin de feu et d’air, de chaleur et de froid. Le feu, nous l’avons en nous : nous venons au monde en apportant notre propre poêle avec son combustible, afin de pouvoir nous chauffer, car le chemin est long et dehors, symboliquement, il fait froid. Ce froid qui règne à l’extérieur, c’est l’air, et grâce à lui nous pouvons régler la température. Le feu, on peut dire que c’est l’amour, et l’air est la sagesse. L’amour est en nous, tandis que la sagesse se trouve à l’extérieur de nous afin que nous puissions l’étudier, la contempler et réguler ainsi notre feu intérieur! (Omraam Mikhaël Aïvanhov)

feu8

Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [47] - Permalien [#]