20 juillet 2016

Un chemin discret...

Un chemin discret, un chemin sans fin, un cheminement intérieur, libre de principes et de croyances communes, une avancée dans la brume, nul besoin d'aucune acclamation. Et au bout de ce parcours, liberté de penser, liberté de dire Non, loin du conditionnement que la société nous impose. Un vent, léger, qui ne nous quitte plus, force intérieure, moteur interne, liberté. (Jordan)  
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [55] - Permalien [#]

19 juillet 2016

Quand on sait les regarder...

Tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder! (L. Oliver)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
19 juillet 2016

Un port...

Un port est un séjour charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. L’ampleur du ciel, l’architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, le scintillement des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jamais les lasser. Les formes élancées des navires, au gréement compliqué, auxquels la houle imprime des oscillations harmonieuses, servent à entretenir dans l’âme le goût du rythme et de la beauté. Et puis, surtout, il y a une sorte de plaisir mystérieux et aristocratique... [Lire la suite]
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
18 juillet 2016

Un coq...

Un coq qui chante, c'est un réveil biologique... (Jean Ménard)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [70] - Permalien [#]
17 juillet 2016

Une fleur à cinq pétales...

L'amitié est une fleur à cinq pétales: l'écoute, la sincérité, la sympathie, la générosité et la compréhension! (Anonyme)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
16 juillet 2016

Des coquelicots...

Je n'aurai pas dû entrer dans ce champ pour cueillir des coquelicots, je le savais, pourtant : les coquelicots, il faut les aimer avec les yeux, pas dans les mains. Dans les yeux, ils flambent, au bout des doigts, ils fanent... (Gea - C.Bobin)  
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [60] - Permalien [#]

15 juillet 2016

un mouton...

 L'artiste est un mouton qui se sépare du troupeau... (Witold Gombrowicz)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
14 juillet 2016

Au fond de ton coeur...

Tu sais au fond de ton coeur quel est ton objectif suprême mais, rarement, tu le reconnais consciemment. En fait, bien des gens s’efforcent de le dissimuler au monde et à eux-mêmes. Ils craignent la puissance, la responsabilité et la lumière prodiguées par la reconnaissance et l’expression du vrai but dans la vie. Souvent, tu redoutes que ton objectif suprême signifie abandon de ce qui te procure confort et amour. En réalité, objectif suprême et joie immense sont en parfaite harmonie. (Shakti Gawain)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
13 juillet 2016

Le mouvement de l'oiseau...

Lorsqu'on est directement en contact avec la nature; lorsqu'on observe le mouvement de l'oiseau sur son aile; lorsqu'on voit la beauté de chaque mouvement du ciel; lorsqu'on regarde le jeu des ombres sur les collines ou la beauté d'un visage, pensez-vous que l'on éprouve le besoin d'aller voir des peintures dans un musée ? (Jiddu Krishnamurti) Merle d'amérique
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
12 juillet 2016

Dans le son de l'eau qui coule...

Ce que j'essaie de vous dire, c'est une sorte de musique que j'ai entendue. Elle n'a pas été entendue verbalement. Elle est dans le son de l'eau qui coule.Elle est dans le vent qui passe à travers les pins. Elle est dans le chant des oiseaux. Elle est dans le silence de la nuit. Elle est dans les rayons du soleil qui dansent. Elle est partout. Mais c'est une musique, et tant que vous n'êtes pas capables de comprendre cette musique, vous n'êtes pas capables de me comprendre! (Osho)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [55] - Permalien [#]