22 septembre 2015

L'équilibre...

L'équilibre qui est atteint n'est jamais stable, car il nécessite des corrections continuelles; il est semblable à l'équilibre instable du funambule! (Monique Tremblay)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [58] - Permalien [#]

21 septembre 2015

Au son des tambours...

Une personne qui ne marche plus au son des tambours de la société et qui danse au son de la musique qui jaillit d'elle-même: voilà une excellente définition de l'être éveillé! (Anthony de Mello)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
20 septembre 2015

Un bateau...

Un bateau est conçu pour aller sur l'eau, mais l'eau ne doit pas entrer. De la même façon, nous sommes conçus pour vivre dans le monde mais le monde ne doit pas nous envahir! (Sathya Sai Baba) Lac Magog, Magog, Qc.  
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
19 septembre 2015

Un gros câble...

Le début d’une habitude est comme un fil invisible. Mais chaque fois que nous répétons l’acte, nous renforçons le fil et y ajoutons un nouveau filament, jusqu’à ce qu’il forme un gros câble et lie irrévocablement nos pensées et nos actions. (Orison Swett Marden)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
18 septembre 2015

L'aurore s'allume...

L'aurore s'allume ; L'ombre épaisse fuit ; Le rêve et la brume vont où va la nuit ; Paupières et roses s'ouvrent demi-closes ; Du réveil des choses on entend le bruit. Tout chante et murmure, tout parle à la fois, fumée et verdure, les nids et les toits ; Le vent parle aux chênes, l'eau parle aux fontaines ; Toutes les haleines deviennent des voix ! Tout reprend son âme, l'enfant son hochet, le foyer sa flamme, le luth son archet ; Folie ou démence, dans le monde immense, chacun recommence... [Lire la suite]
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
17 septembre 2015

Un papillon...

Un papillon, un concentré d'émotions, un petit être fragile, affublé de deux ailes graciles. Le papillon est le messager du printemps, entre la terre et le ciel. Il égaye nos sentiments. (Anonyme) J'ai eu cette belle visite dans mon jardin cette semaine, j'ai beaucoup de Monarques mais celui-ci est une première, je suis allée voir sur le net et je crois que c'est un «Papilio troilus»
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [71] - Permalien [#]

16 septembre 2015

Émerveillez-vous!

Émerveillez-vous! Les sens en éveil, laissez place à la fraîcheur de la perception. Brisez la banalité de l'habitude, du déjà-vu en percevant le monde avec des sens neufs, en faisant du banal un motif d'éblouissement envers toute chose et chacun : je ne vois pas un arbre, mais un geste de la vie. «Tout ce qui est visible est un invisible élevé dans un état de mystère», a dit le poète Novalis. Derrière l'émerveillement se trouve la splendeur de l'essentiel! (E Laval)  
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
15 septembre 2015

Je pose mon regard...

Je pose mon regard sur chaque élément de la nature, n'espérant rien de plus que la liberté que m'offre ce spectacle simple et merveilleux,  ce monde d'eau, de pierres, de fleurs, d'arbres, d'animaux, et leurs variations, avec son cortège de petits miracles et de sensations colorées. (Gaétano)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [63] - Permalien [#]
14 septembre 2015

Un champ...

Lorsque vous traversez un champ avec un esprit pur et sain, de toutes les pierres, de tout ce qui pousse et de tous les animaux, jaillit de leur âme une étincelle qui s'accroche à vous, et c'est ainsi qu'ils se purifient et deviennent un feu sacré en vous. (Wayne W. DYER)
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
13 septembre 2015

École de rang...

Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison! (Victor Hugo) Aujourd'hui, la plupart de ces écoles de rang ont été vendues et converties en maison. D'autres ont été abandonnées, brûlées ou détruites... Celle-ci, abandonnée, se trouve sur Ritchance Rd, Alfred, Ontario Ici une école de rang, c'est une petite école de campagne...
Posté par Maria-Lina à 00:01 - - Commentaires [71] - Permalien [#]